5 astuces malignes pour bien entretenir sa voiture sans permis

Malgré sa petite taille et ses fonctions assimilables à celle d’une voiture classique, le véhicule sans permis est une carrosserie qui a également besoin d’un entretien régulier pour pouvoir fonctionner normalement. Ainsi, pour ne pas perdre de temps et pour gagner un maximum de sécurité, il existe 5 astuces malignes qui permettront à chacun de bien entretenir sa voiture sans permis.

L’état de l’huile et les pneus de la voiture

Bien que l’huile du moteur ne représente pas réellement une pièce de la voiture sans permis d’occasion, elle mérite tout de même une attention particulière. Si toutefois elle est à sec, le moteur va sans l’ombre d’un doute se fissurer et détériorer toutes les pièces qui l’entourent. C’est donc la raison pour laquelle l’entretien de son véhicule doit d’abord passer par une vidange et le remplissage de l’huile. Après il faut passer à la vérification des pressions des pneus. Cette opération doit se faire si possible une fois par  mois ou après avoir parcouru une distance de 1000 km.

La bonne tenue des freins et des amortisseurs

En dehors des moteurs, les freins sont aussi les pièces maitresses de la voiture. Ainsi, il est recommandé de  tester de manière régulière leurs fonctionnements pour éviter les risques d’accidents. Par ailleurs différents signes comme les bruits ou les vibrations dans les pédales et volants doivent également alerter le conducteur. Dans ce genre de circonstance, il doit faire appel à un spécialiste pour le dépanner. Ensuite, il faut passer par le contrôle des amortisseurs. Cette opération doit se faire tous les 20.000 km ou une fois tous les ans. D’ailleurs il est même conseillé de faire appel à un professionnel pour la bonne tenue de cette partie de la voiture.

Le nettoyage de la batterie et des filtres

Apres avoir vérifié les pièces maitresses du véhicule sans permis, il est désormais important de passer au nettoyage. Il s’agit notamment du nettoyage de la batterie surtout si le véhicule n’a pas roulé depuis un temps assez considérable. Pour être certains de redonner la pleine puissance à sa batterie, il est recommandé de le brancher à un chargeur de maintien en charge. De cette manière la batterie du véhicule sera 100% opérationnelle au moment de son démarrage. Pour ce qui est du filtre à particules, il est à nettoyer tous les 10.000 km. Souvent les conducteurs expérimentés y versent un nettoyant de filtre à particules dans le réservoir en y ajoutant 40 litres de carburant et le tour est joué.

L’entretien dans le clim

Après avoir fait les plus gros, il ne faut pas oublier d’entretenir la clim. En été comme en hiver, il est conseillé de la mettre en marche pendant 10 à 15 mines pour assurer le rafraîchissement ou le désembuage de l’appareil. Aussi, pour le nettoyage de son pourtour, mieux vaut privilégier les solvants et produits automobiles.

L’intérieur du véhicule

La dernière étape consiste à nettoyer l’intérieur du véhicule. Ainsi il ne faut pas oublier d’aspirer les bouches de ventilations. Enfin, le nettoyage des phares et des rétroviseurs avec des produits spéciaux automobiles ne devrait pas être négligé avec le temps ces pièces se ternissent et peuvent causer un refus de contrôle technique, c’est donc la raison pour laquelle le lavage et l’entretien du véhicule doivent se faire régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *